Être enfant dans les années 80

J’étais à l’école dans les années 80 et, quand j’y repense, il me semble qu’une éternité s’est écoulée entre mon enfance et celle de Mademoiselle M.

1e912ab51808f474562c4247f46190ec.jpg

Le matin, après avoir avalé un bol de Benco, je glissais un Yes au fond de mon cartable et ma mère m’accompagnait à l’école avec sa Peugeot 104 qui ne démarrait pas toujours. Je pouvais alors m’allonger et finir ma nuit sur la banquette arrière puisqu’il n’y avait ni siège auto, ni réhausseur, ni même de ceinture de sécurité obligatoire à l’arrière. Je retrouvais mes copains qui , pour ceux qui habitaient plus près de l’école, venaient parfois seuls à pied. Nous jouions dans la cour de récréation pleine de pyracanthas couverts de piquants et de petites baies toxiques sans qu’aucun animateur ne nous surveille ou ne nous propose la moindre activité et, lorsqu’il pleuvait, nous faisions la même chose sous le préau. Pas de boîte à goûter avec biscuits BIO et fruits frais,  pas de précautions spéciales en voiture pour les moins de 12 ans, pas de pédibus pour ne laisser aucun enfant marcher seul dans la rue et pas de CLAE.

saga1

A 17h, pour quelques centimes il était possible d’acheter des bonbons chez le buraliste stratégiquement installé en face du portail de l’école. On pouvait, si la petite souris nous avait glissé 5 francs sous l’oreiller, s’offrir en plus quelques images Panini. En rentrant à la maison, avant de faire les devoirs, il ne fallait pas manquer le dernier épisode de Clémentine ou de Punky Brewster. Aujourd’hui, pour quelques centimes, on ne peut s’offrir qu’un seul bonbon et, si on s’achète une surprise grâce à la petite souris, c’est qu’elle a apporté au moins 5 euros. Il est hors de question de grignoter devant la télé, qui plus est devant les aventures d’une petite fille qui a perdu l’usage de ses jambes lors d’un accident d’avion causé par un monstre de feu terrifiant (Clémentine n’aurait jamais été diffusé en 2018!) ou d’une orpheline excentrique abandonnée par sa mère et adoptée par un vieux monsieur ( à bien y réfléchir, aucun programme des années 80 ne pourrait être diffusé en 2018! ) .

 

 

 

Avant de m’endormir je choisissais un Bisounours me demandant si je n’aurais pas mieux fait de commander un Popples au père Noël. Je rêvais ensuite qu’en soulevant les lattes du plancher je rencontrais des Minipouss ou des Snorkis. Parfois même, Alf atterrissait directement dans mon jardin! Sur ce dernier point, je pense que Mademoiselle M fait les mêmes rêves, à la différence près, qu’ils sont peuplés de Littlest Pet Shop ou de Hatchimals.

 

 

 

Le mercredi, j’invitais mes copines et nous faisions des parties endiablées de Dix de chute ou de jeu à eau Waterful. Nous lisions le journal de Mickey en mâchant des Spring Gum et rêvions d’avoir un porte-monnaie couvert de perles qui ressemblaient à des grains de riz. Mademoiselle M sort sa collection de jeux Djeco, partage ses Aquabeads, lit Pirouette sans mâcher quoi que ce soit et rêve d’avoir de la pâte rebondissante intelligente. Mes anniversaires se fêtaient en famille car j’étais née l’été. Aujourd’hui, je pense que j’aurais apporté un goûter un peu spécial à l’école en fin d’année et invité tous mes amis en juin pour partager un rainbow cake décoré de licornes et d’arcs-en-ciel.

 

 

 

Plusieurs choses n’ont pourtant pas changé. Je crois que je m’inventais des aventures aussi rocambolesques que celles de Mademoiselle M et que, comme elle peut le faire, je pouvais passer des heures à dessiner. Je riais des mêmes choses et adorait les peluches tout autant. L’insouciance, l’imagination et la joie traversent donc bien mieux les décennies que les jouets, les confiseries ou les programmes télé!

 

Passez une belle journée et profitez des vacances
pour vous replonger dans vos souvenirs d’enfance!

A vendredi prochain.

Jnspusm miniature

Anne

 

 

40 commentaires

  1. Filles des années 80… (sur l’air de Michel Sardou lol)
    Le porte-monnaie avec des perles, j’en ai eu un ! Il était vert pastel si je me souviens bien ^^
    Moi je carburais au Banania :p

    1. pareil de mon coté c’était le banania et le club dorothée / récré A2 à la TV.. et pour les magasines c’était Picsou Magazine , puis Ok Podium.. cela ne nous rajeunit pas tout ça..

      1. Récré A2! L’émission que les moins de 30 ans ne peuvent pa connaître… Et revisiter les chansons d’Aznavour en commentaire, ça ne rajeunit pas non plus 😂

  2. Hello !
    Holala , merci ! J’ai adoré ton article ❤ C'est tellement de souvenirs… Vive les années 80 ! Lol.
    Du coup, je me suis regardée l'épisode de Punky Bruster, j'étais fan 😉
    Merci encore 😉
    Bises.
    Julie.

    1. Mais de rien! Ré-écouter ce générique a fait remonter des tonnes de souvenirs! je rêvais d’avoir le même lit que Punky Brewster et de là me vient peut-être ma passion pour les arcs-en-ciel… qui sait! 🙂 Belle soirée!

  3. Punky Brewster et Clémentine ! Trop bien !
    Par contre, je n’arrive plus à me rappeler ce qu’était un Yes. Je file sur Google mon ami. 😀
    J’adore ton article ! Il m’a replongé dans ma propre enfance et j’ai bien ri. 😀
    Merci pour ce voyage dans le temps

  4. Quel bond en arrière 😉. A cette époque nous pouvions faire des bulles avec la pâte, elle ne rebondissait pas mais était tellement toxique qu’il l’on retirée du marché 😕. J’ai aucun souvenir du spring gum par contre les yes, oui. Et à ce moment là j’étais amoureuse de Goldorak 😂. Tu m’a fait revivre une petite part de mon enfance le temps d’un article. Merci 😘

  5. Bonjour,
    jecme retrouve dans votre article,je suis egalement une enfant des annee 80. que de magnifiques souvenirs, il etait bon le temps de l’insouciance

    1. Nos enfants nous permettent de retrouver cette insouciance parfois… C’est agréable! Je suis ravie que cette article fasse retomber en enfance quelques instants 😉

  6. Tu as tellement bien résumé les années 80 et décalage avec la période dans laquelle nos enfants grandissent. Ce qui me frappe, c’est l’inconscience « des grands » de notre époque (nos parents, nos éducateurs, les pouvoirs publics). Combien de fois je suis rentrée toute seule de l’école élémentaire, mangé des cochonneries et regardé Ken le survivant avec mes frères? 😦 Aujourd’hui, nous avons basculé dans un extrême opposé, limite anxiogène. J’espère que nos enfants ne garderont en mémoire que le plaisir et la douceur de leur enfance… comme les enfants des années 80.

    1. C’est dingue!!! On a effectivement basculé dans l’autre extrême. Mais quand on y repense, qu’il était doux d’être libre de faire toutes ces choses que l’on interdit aux enfants en 2018 😉 J’espère, comme toi, que nos enfants ne garderont que le meilleur de leur enfance… A la fois, un enfant aimé, qui s’amuse, rit et ne manque de rien, garde, je pense, un souvenir heureux de son enfance!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s