Apprendre à apprendre: astuces pour favoriser la concentration et stimuler la mémoire.

Les vacances d’hiver approchent et le premier semestre touche à sa fin pour nos petits écoliers. Il est donc l’heure de faire un premier bilan. Toutes les notions abordées sont elles acquises? Les apprentissages sont ils aisés? Des difficultés commencent-elles à émerger? Les premiers livrets sont attendus avec impatience par les parents qui ont hâte de savoir où en sont leurs enfants.

Quel que soit le « verdict » prononcé par LE livret, il faut savoir que deux compétences sont primordiales pour bien apprendre et progresser: savoir se concentrer et avoir une bonne mémoire. La bonne nouvelle c’est qu’il est possible de développer ces deux compétences par le jeu. Je vous explique la marche à suivre…

attention concentration.jpg

 

Clé N°1: La régularité

Se concentrer et faire travailler sa mémoire peut se faire au quotidien, plusieurs fois par jour. Accomplir certaines tâches du quotidien demandent de la concentration (boutonner, nouer, dévisser, reboucher, transvaser, remplir, vider etc.), observer un détail dans le paysage, écouter une histoire, suivre une recette sont également de bons moyens pour ce faire. De la même manière, se souvenir de quelques articles sur la liste des courses, du nom de la station de métro où l’on descend, de petits détails dans une histoire lue la veille, de ce que l’on a fait hier/ samedi dernier/ au dernières vacances ou du nom d’un personnage dans un dessin animé permet de solliciter la mémoire régulièrement.

Des petits jeux simples peuvent être faits au quotidien pour se concentrer et se souvenir sans matériel particulier…

  • DANS MON PANIER IL Y A… 
    On commence une phrase par « Dans mon panier il y a… » et à tour de rôle on complète la liste de ce qu’il y a dans le panier.
    JOUEUR 1 « Dans mon panier il y a des carottes… »
    JOUEUR 2 « Dans mon panier il y a des carottes, des patates… »
    JOUEUR 1 « Dans mon panier il y a des carottes, des patates, des pommes… »
    JOUEUR 2 « Dans mon panier il y a des carottes, des patates, des pommes, des poires… »
    Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un des joueurs se trompe!

 

  • IL ÉTAIT UNE FOIS…
    On commence une histoire par « Il était une fois… » et à tour de rôle on invente la suite.
    JOUEUR 1 « Il était une fois une grenouille verte… »
    JOUEUR 2 « Il était une fois une grenouille verte qui dormait dans un hamac… »
    JOUEUR 1 « Il était une fois une grenouille verte qui dormait dans un hamac quand soudain elle entendit un énorme bruit… »
    JOUEUR 2 « Il était une fois une grenouille verte qui dormait dans un hamac quand soudain elle entendit un énorme bruit qui la fit tomber du hamac… »
    Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un des joueurs se trompe!

 

  • LE JEU DE KIM
    On dispose quelques objets que l’on a sous la main (ou dans la sac) et l’enfant doit bien les visualiser. L’enfant ferme les yeux, on enlève un objet. Quand l’enfant ouvre les yeux il doit se souvenir quel objet a disparu.

 

Clé N°2: La répétition

Se souvenir et retenir tout ce qu’il y a à apprendre dans une journée d’école demande parfois d’y revenir plusieurs fois. Sans faire les devoirs en continu ou refaire la classe après la classe on peut réactiver en quelques minutes ce qui a été fait dans la journée sous forme de jeu.

Un carton vide dans lequel on mettra par exemple des syllabes à lire, des mots dont il faut se souvenir de l’othographe ou des petits calculs mentaux est une bonne base à toujours avoir à la maison. L’enfant pioche un petit papier et doit relever le défi (lire, calculer, épeler…) En faisant, lisant en voyant plusieurs fois les informations sont acquises durablement.

Pour les poésies difficiles à retenir, on pourra écrire deux ou trois vers sur des petits papiers qu’on lira plusieurs fois dans la soirée. Ainsi le lundi l’enfant apprendra les trois premiers vers, le mardi les trois suivants et ainsi de suite jusqu’à ce que la poésie soit connue. Pour motiver les réfractaires à l’apprentissages par coeur, on peut raconter que la poésie une fois connue, si elle est parfaitement récitée à l’effet d’une formule magique qui donne droit à une petite surprise ( une histoire en plus le soir, un tour de manège, son plat préféré le soir, une partie de son jeu préféré en famille avant de dormir etc.)

Clé N°3 : La motivation

Comme le dit le vieil adage: « Qui veut, peut! »
La motivation et l’envie sont donc primordiales dans les apprentissages. Et quand les « methodes » et « techniques » que je vous présente plus haut échouent, les jeux en bonne et due forme peuvent être de bons alliés. Voici donc une sélection de jeux de société et application qui favorisent la concentration et stimulent la mémoire. Tous ont été testé et approuvés par mademoiselle M, 6 ans.

  • LE JEU DE CARTES DU PRINCE DE MOTORDUUn jeu de cartes pour lire les syllabes, les assembler, composer et tordre des mots.
    A l’image des excellentes histoires  du Prince de Motordu, ce jeu permet d’apprendre, renforcer les acquis, se concentrer et rire.

    Nombre de joueurs 2 – 6
    Tranche d’âge De 7 à 9 ans
    Durée de la partie 10 mn
    Illustrateur Pef
    Auteur Les fées hilares

 

  • DESSINETTO 

    Jeu très complet pour apprendre à observer un modèle, le suivre et dessiner. La difficulté est croissante ce qui permet de progresser en dessin et en observation. C’est aussi un jeu de graphisme, d’imagination et de langage car les enfants apprennent à écrire le nom du dessin et à raconter une histoire à partir de ce mot.

    Nombre de joueurs 1 – 4
    Tranche d’âge De 4 à 8 ans
    Durée de la partie 20 mn
    Auteur France cartes

    dessinetto

  • LE MÉMO YOGAMINI 

    Stimuler sa mémoire tout en découvrant le yoga. Ce mémory pas comme les autres permet d’associer des postures de yoga à l’image correspondondant à son nom.
    On reconstitue les paires, on observe attentivement et on reproduit les postures correspondant à l’état que l’on veut favoriser chez l’enfant: repos, concentration, force. Les cartes sont classées par couleurs pour plus de lisibilité.

    Nombre de joueurs 1 – 8
    Tranche d’âge De 5 à 10 ans
    Durée de la partie 15 mn
    Illustrateur Simon Kroug
    Auteur Ulrika Dezé

     

  • MINUSCULE 

    Inspiré de la série d’animation du même nom, Minuscule est un jeu où l’on construit un parcours puis on place les animaux dessus. Il s’agit ensuite de suivre ce qu’indiquent les cartes déplacement pour accomplir  son objectif secret. Un jeu qui peut être très simple (un peu comme un jeu de l’oie) mais qui peut aussi devenir un véritable jeu de stratégie développant la logique et le raisonnement.

    Nombre de joueurs 2 – 6
    Tranche d’âge De 5 à 12 ans
    Durée de la partie 15 mn
    Illustrateur Thomas Szabo et Hélène Giraud
    Auteur Juhwa Lee

    minuscule

 

  • SIMON

    Ce jeu de mémoire musical dans lequel il faut reproduire la mélodie entendue en appuyant sur les touches colorées a marqué mon enfance. Il existe aujourd’hui sous forme d’applications gratuites. C’est mon chouchou pour exercer la mémoire auditive et visuelle!

    simon

S’entraîner régulièrement, ne pas hésiter à répéter et jouer…
Apprendre et progresser n’est finalement pas si compliqué!

 

Belle journée!

A vendredi prochain.

Jnspusm miniature

Anne

12 commentaires

    1. Apprendre dans la bonne humeur pae des petits jeux, des défis et des jeux de société, c’est l’idéal… Parfois un petit jeu ou des petites questions façon quizz marchent mieux que des heures de « bachotage » 😉

  1. Ton billet est plein de bonnes astuces ! Merci !
    A la maison, la concentration fait défaut à Chichi. Il bouge tout le temps, c’est agaçant. J’ai l’impression qu’il retient très facilement uniquement ce qui l’intéresse. S’il n’aime pas une poésie, il ne voudra pas l’apprendre alors que celle rapportée hier, il la connaissait déjà.
    Dessineto pourrait être bien pour lui car le graphisme et lui font 2.
    Pour le moment on n’a pas eu les livrets, juste un petit mot de la maîtresse. Mais on a régulièrement les évaluations à signer.

    1. Dessinetto est parfait pour cela. Transformer un apprentissage en jeu ou en défi est souvent couronné de succès. Le yoga peut aider à la concentration (si c’est une chose qui lui plaît ou qui le tente).

  2. Hey! 😊
    C’est exactement un des soucis de Loulou, bien qu’il y ai d’autres choses qui influent, il a du mal à retenir certaines choses. Autant la poésie ça va le faire, il va apprécié l’apprentissage et se prendre au jeu mais apprendre mon numéro de portable (avec sa complexité) on y est pas encore…c’est un exercice qu’on répétera et il a essayé de m’en répéter de lui même hier, ce n’est pas évident pour lui!
    Mais bon…je relativise! Il y a le temps, chaque enfant a son évolution, tout arrivera à point à qui sait être patient 😊
    N’est-ce pas?
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s