Apprentissage de la propreté: quand tout se complique…

Chose promise, chose due…
Je vous décrivais hier une petite routine qui fonctionnait à merveille jusqu’à ce que…
Naisse la PEUR!
Lapinette qui aimait son petit pot bleu, se mit à le refuser, à réclamer ses couches, à crier « C’est MON caca! Ze veux pas! Ze veux paaaas!’…

terrible_twos

Quand plus rien ne va… photo tirée du site « Conversation with my mother »

Quand un caca dans le pot fait tout basculer… Comment réagir?

Retour sur cet épisode difficile…
Tout est parti d’un caca échappé au fond du pot chez nounou.

Il est fréquent qu’un enfant considère comme une partie de son corps ce caca étrange auquel il n’avait jamais réfléchi parce qu’il ne l’avait jamais vraiment regardé.
Il ne veut pas perdre cette partie de lui-même.

Dans ces moments délicats, il vaut mieux prendre un peu de recul.
Ne pas y voir un échec personnel.
Ne pas s’acharner.
On risquerait alors de bloquer son enfant bien davantage et créer une constipation chronique.

Non!
On respire, on relativise et on fait marche arrière pour tout reconstruire… en douceur:

Edwige Antier, Elever mon enfant aujourd’hui

« Malheureusement, une des conditions d’entrée à l’école maternelle étant la continence le jour, bien des parents ont envie d’intervenir pour accélérer cet « apprentissage » et, du coup, aboutissent au résultat inverse.
Se fâcher, punir, et même récompenser, seront une entrave à l’acquisition de ce progrès.
Certains blocages psychiques que nous vivons en tant qu’adultes prennent racine dans cette période. Proposer le pot est une des possibilités que les parents utilisent pour soutenir l’enfant dans sa volonté de progrès.
Il s’agit bien de proposer et non d’imposer, les séances de pot peuvent se transformer en périodes de tensions aiguës pour les parents et pour l’enfant et rester improductives.
Votre énervement devrait être une sonnette d’alarme, vous vous sentez en colère : arrêtez vos tentatives et reprenez-les plus tard. »

Concrètement, voilà ce qu’il s’est passé:

1. Lapinette a remis les couches pour un temps.
2. Nous avons expliqué, lu, relu et expliqué encore.
3. J’ai dégoté un pot de compétition adorable, musical et confortable pour remotiver
Lapinette.
4. Nous avons procédé par étapes (caca dans la couche, caca dans la couche assise
sur le pot, caca sans la couche assise sur le pot)
5.  Lapinette était « propre » pour le pipi ET le caca bien avant la rentrée en maternelle!

Il ne me restait plus qu’à glisser dans mon sac une « petit trousse de survie » pour parer aux petits accidents et imprévus sans stress…
Vous en saurez davantage demain!

4 commentaires

  1. C’est vrai que pour la propreté des fois ces un pas en avant et deux en arrière il faut préserverez et surtout ne pas braquer l’enfant c’est très important.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s