Pachamama, voyage initiatique au coeur des Andes

L’histoire

Tepulpaï et Naïra sont deux jeunes Indiens bientôt en âge de devenir des adultes. Pour ce faire, ils devront prouver leur maturité et leur dévotion à la Terre-Mère, la Pachamama,  lors d’une cérémonie rituelle. Naïra, réfléchie et sérieuse, décide d’offrir à Pachamama ce qu’elle a de plus cher, son fidèle animal Lamita. Tepulpaï quant à lui démontre à tout le village qu’il n’est pas prêt à devenir un homme puisqu’il n’a pour offrande qu’un bouquet de fleurs fânées. Le sacrifice que Naïra est prête à faire suscite la fierté du Chaman, conseiller, voyant et guérisseur du village. La désinvolture de Tepulpaï exaspère les adultes du village. Les festivités se poursuivent et, pour remercier Pachamama d’avoir fait grandir maïs, quinoa et pommes de terre, une partie des récoltes de l’année lui est offerte sous le regard de la Huaca, totem d’or protecteur du village que seuls les sages comme Walumama peuvent aller chercher dans la grotte des ancêtres. Mais, bientôt, l’intendant du Grand Inca, vient prélever l’impôt sous forme de maïs, de quinoa et de pommes de terre. Jugeant insensé de gaspiller les récoltes sous forme d’offrande, l’intendant s’empare de la Huaca. Walumama, tente de l’arrêter…en vain. Tepulpaï, décide de partir au trousses de l’intendant et de son armée espérant prouver ainsi son courage et son dévouement à Pachamama. Un fabuleux voyage initiatique démarre alors…

Mon avis

Pachamama nous plonge au coeur du XVIème siècle dans un petit village de la Cordillère des Andes. Les dessins colorés, naïfs, plein de rondeurs, s’inspirent de l’art pré-colombien; la bande originale composée avec des instruments indiens tels les vases siffleurs; les mots, les noms mêmes poussent au dépaysement. On découvre ce qu’est un pututu, un kirkincho; on rencontre Walumama la grand mère du village, le Chaman; on comprend que la déesse de la mer est Mama Cocha et celle de la terre Pachamama.

L’Histoire est également expliquée aux enfants puisque le récit se situe au moment de l’arrivée des conquistadors. On perçoit l’incompréhension des Indiens qui parlent de « maison flottantes » de « monstres vêtus de peau de métal » et de « bâtons qui crachent du feu » ainsi que l’avidité des Espagnols qui répètent sans cesse « Oro », « Tesoro », « Diamantes ». On découvre également ce Grand Inca qui ne peut poser un pied à terre au risque que l’empire tout entier ne s’effondre, Cuzco et sa forme de puma, les animaux emblématiques des Andes: condor, tatou, lama.

D’autres dimensions enrichissent ce film d’animation. Dimension humaine tout d’abord puisque Tepulpaï apprendra le respect quand Naïra deviendra plus courageuse. Cette aventure les fera avancer et grandir. Les enfants percevront également cette idée que l’appartenance à une communauté, un village, une famille est importante. Dimension écologique ensuite avec Pachamama qui fait grandir les plantes, nourrit les hommes, se trouve au centre du cycle de la vie.

Pachamama, film intelligent, visuellement superbe et divertissant est ainsi porteur d’un beau message. Il nous invite à respecter les bienfaits que la nature nous offre, à faire preuve d’humilité, de courage, à écouter les anciens et ceux qui savent. Ce film d’animation est à recommander à tous les enfants à partir de 7 ans et à leurs parents.

L’avis de Mademoiselle M. 7 ans

J’ai beaucoup aimé le film Pachamama. Surtout Naïra et son lama Lamita. Elle est beaucoup plus sérieuse que son ami Tepulpaï. On peut lui faire confiance et elle écoute les adultes. J’ai eu peur qu’ils n’arrivent pas à retrouver la jolie petite statue en or que les Incas avaient volé. Les Incas n’ont rien compris. Les gens du village de Naïra ont raison de donner des graines à Pachamama pour la remercier. C’est grâce à la terre, à l’eau et au soleil que les plantes poussent. J’ai trouvé le grand Inca ridicule sur son plateau d’or. Il avait peur de poser un pied par terre. Je ne savais pas qu’il existait vraiment une ville en forme de puma! Je ne savais pas non plus que les espagnols avait volé l’or des Incas. J’ai été soulagée que l’histoire se termine bien car, à un moment j’ai eu des doutes… Heureusement que la petite statue contenait vraiment un trésor!

En bref

A partir de 7 ans
Long métrage: 1h10
Réalisation : Juan Antin
Technique : Animation en 3D
Thèmes: aventure, histoire, amitié, sens de la vie, écologie

pachamama

Pour aller plus loin

Sur le site de Haut et Court vous pourrez trouver un cahier de coloriages et un dossier pédagogique pour prolonger le visionnage du film. Je vous invite à cliquer sur les images pour télécharger ces documents!

coloriage                                          dossier pédagogique

 

Passez une belle journée… peut-être au cinéma!
A vendredi.

Jnspusm miniature

Anne

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s