Encore!

D’abord « Aco! » , puis « Enco! » et  finalement « Encore! ».
Il s’agit, je crois, du premier mot qu’a prononcé ma fille.
Avec cet « Encore! » , se sont également aiguisés ma réactivité et mon sens créatif…

– « Maman! Raconte-moi une histoire! »
– « D’accord… »
C’est l’histoire d’un vilain lapin très malpoli qui était le voisin d’un très gentil petit fermier.
Le lapin malpoli, adorait embêter le petit fermier…

Quinze minutes (et une bonne trentaine de péripéties toutes plus improbables les unes que les autres) plus tard, j’étais loin d’imaginer qu’il faudrait ,dans la seconde, inventer « Le lapin malpoli et le petit fermier: LA SAGA » face aux joyeux: « Encore maman ! Encore le lapin malpoli! »  de ma fille…

Je déploie alors des trésors d’imagination.
Des talents insoupçonnés se révèlent comme par magie, c’est un véritable florilège:
« Le lapin malpoli ne voulait pas manger sa soupe tomes 1 et 2. »
« Le lapin malpoli est-il aussi malpoli qu’on le prétend? »
« Le lapin malpoli: les origines ».
« Le petit fermier se rebiffe »

« Encore maman! Encore le lapin malpoli et le petit fermier »

Je réalise à cet instant que mon imagination (bien que très fertile!) a ses limites…
Une seule échappatoire: les enseignements d’Emile Coué et sa mythique méthode!

Note à toutes les mamans qui se demandent qui est Emile Coué:
Cet homme (Qu’écris-je? Ce génie!) a mis au point la méthode Coué basée sur l’autosuggestion et l’autohypnose. Il considère que toute chose gravée dans un esprit peut devenir réalité.

Vous voyez mieux où je veux en venir à présent!
NON??!

« Le lapin malpoli est fatigué. »
« Le lapin malpoli ne rêve que de s’allonger dans son lit »
« Le lapin malpoli est de plus en plus fatigué »
« Le petit fermier dort déjà »
« Les paupières du lapin malpoli sont lourdes. »
« Le lapin malpoli dort enfin. »

 

Je m’échappe rapidement de la chambre de ma fille, réalisant que la joie que procure un rappel est toute relative!
Là où une rock star, acclamée par son public en délire, verra le goût de trop peu qu’à laissé son concert ; une maman, elle, sera en proie à la panique:
« Mais qu’est-ce que je vais bien pourvoir raconter maintenant??? »
« Ma tête est désespérément vide!!! »
« Heeeelp! »

Mon monologue intérieur est soudain interrompu par un lointain:
« Mamaaaan! Je voudrais une petite chanson! »

 

À toutes les mamans qui trouvent l’heure du coucher interminable en cette fin d’année scolaire, je souhaite d’avoir un immense courage et une patience infinie! Les vacances arrivent à grands pas !

 

A vendredi prochain.

Jnspusm miniature

Anne

 

9 commentaires

    1. C’est tellement ça! Et même si ma puce lit parfaitement, elle tient à ce que je lui invente des histoires… L’inspiration reviendra peut-être en vacances 😉

  1. « Mais Maman, ce n’est pas l’heure de dormir! Le soleil n’est pas encore couché! » Oui, vivement les vacances pour qu’elles s’épuisent dans la piscine jusqu’à la tombée de la nuit #jesuisunemauvaisemère

  2. Génial! Ici je « raconte » des histoires inspirées de la vie de ma fille. Donc invariablement, ça parle d’une petite fille de 4 ans, qui… n’avait pas envie d’aller à l’école/jouait avec ses copains/mangeait ceci ou cela, etc… elle aime bien car ça lui permet de trouver des solutions à certaisn problèmes. Vu que ce n’est « pas elle mais quand même elle ». Jamais essayé pour la faire dormir par contre. Je devrais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s