Ma salle de bains, ce salon de coiffure.

Si un coiffeur, une coiffeuse venait à tomber sur ce billet, ne m’en veuillez pas…
Ce dont je vais vous parler n’a rien de rationnel… Ma barbierophobie !

Je ne peux passer la porte d’un salon de coiffure sans avoir l’intime conviction que j’en ressortirai avec une tête qui n’aura absolument rien à voir avec ce que je souhaitais.
A l’âge où une coupe ratée pouvait faire perdre à ma vie tout son sens (15 ans quoi !), j’ai vécu les mèches  blondes qui ont viré au vert, le rafraîchissement de ma coupe longue qui m’a transformée en champignon Nintendo, la coloration cendrée pour soi-disant annuler des reflets cuivrés qui m’a donné la classe de la mère Denis…


Depuis, j’ai développé une phobie des salons de coiffure et je me débrouille toute seule, comme une grande, ne pouvant imputer les ratés qu’à ma négligence ou un excès de confiance.
J’ai appris quelques règles en terme de  coloration et de coupe, j’ai même investi dans du matériel professionnel, j’ai trouvé un magasin dont les vendeuses sont toujours d’excellent conseil et ma foi, personne ne me dévisage dans la rue comme si un poulpe agonisant  s’était échoué sur mon crâne !

J’ai décidé d’abandonner mes cheveux longs et d’adopter un carré légèrement plongeant.
J’ai également souhaité revenir à ma couleur naturelle, plus claire que le châtain que j’ai arboré des années.
Avant de me lancer, j’ai mûrement réfléchi sur la faisabilité de mon projet capillaire.
J’ai  même potassé des polycopiés de Bac pro coiffure !
Je sais, ça ne fait pas tout, mais c’est mieux que de naviguer à vue une paire de ciseaux à bouts ronds à la main !
Les codes relatifs aux colorations n’ont plus de secret pour moi et je mélange dans un petit bol un 7.1.1 avec un 7.0.
Je joue du pinceau et du ciseau.
Un miroir devant, un miroir derrière, j’égalise et retouche.
J’ai  enlevé l’ancienne couleur de mes cheveux (oui, oui ça se fait !),  les ai colorés, soignés, baignés, masqués, filmés, rincés, coupés, brushés, steampodés  et je suis satisfaite du résultat !

cutting-hair

Le seul moyen de contourner ma phobie du salon de coiffure ?
Transformer ma salle de bains en salon de coiffure !

20 commentaires

    1. J’aurais aimé avoir quelqu’un de la profession dans ma famille… J’aurais peut-être vaincu ma phobie! En attendant je me débrouille seule. Pour ce qui est du carré plongeant je ne me suis bien évidemment pas lancée dans une nuque très courte avec des longueurs devant. Je m’en suis tenue à un carré un peu au dessus des épaules et légèrement plongeant! Si cela t’intéresse je peux t’envoyer une photo 😉

  1. Bonsoir,
    Eh bien moi qui suis un homme je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai l’impression que les salons de coiffure ne sont pas vraiment fiables. Mon épouse a fait exactement comme vous, à chaque fois qu’elle en revenait c’était un peu du n’importe quoi.
    Et puis finalement elle s’y est mise, tout doucement, en tâtonnant au début, en faisant bien attention, mais maintenant elle parvient (avec mon humble assistance) à se faire une coupe du même genre que la votre et honnêtement je trouve qu’elle est chaque fois bien réussie.
    Je crois que c’est une question d’habitude, quand on sait où on va c’est plus facile.
    Et puis, bien que nous ne sommes pas du tout radins, il faut reconnaître que ce sont de sacrées économies car chez le coiffeur, en plus de la coupe ils arrivent toujours à vous contraindre d’acheter un tas de produits qui ne servent à rien.
    Ah oui, je vous remercie pour m’avoir donné les questions correspondant à votre dernier article, j’ai pu mieux comprendre vos réponses.
    Je vous souhaite une bonne soirée,
    Claude

  2. Oh ala quelles crises de nerfs j’ai pu avoir en sortant de chez le coiffeur. Quand tu payes en serrant les dents parce que nan ca-me- plait- pas- du- tout- mais- surtout- je- veux- que- vous- laissiez- ma- tignasse -tranquille- maintenant – merci…
    Je me suis aussi essayée aux coupes maison. yc carré « plongeant » (j’aime les guillemets). Je suis beaucoup moins exigeante quand c’est moi qui coupe. En revanche, ce qui me gonfle c’est le ménage après…

  3. Je fais la même chose !! Je me coupe la frange et les cheveux toute seule depuis des années… Je suis allée chez le coiffeur récemment, histoire de voir ce que ça faisait d’avoir les cheveux bien coupés, parce que j’avais presque oublié 😀 : la coiffeuse a eu l’air désespérée de voir la coupe de ma frange : ça n’empêche que personne n’a remarqué que j’étais allée me faire coiffer pour de vrai… Alors bon, mes 90 euros, la prochaine fois, je vais de nouveau me les garder !!! Bisous, bon week end !!

  4. j’ai bien ri 🙂 oh mais tu t’y connais en coloration moi j’en cherche une désespéramment qui me fasse oublier ces satanés cheveux blancs 🙂 idem je ne vais pas chez le coupe tif…j’ai l’impression de perdre mon temps mais 2/3 fois par ans max c’est une obligation!

      1. après ton billet je me suis souvenue qu’une fois j’avais voulu la coupe de jennifer aniston et que j’étais sorti de chez le coiffeur avec la coupe à ….je ne sais pas qui mais surement pas à elle….j’étais verte, en rage et dégonflée car j’ai pas osé demander le remboursement 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s