Un jour qui a changé ma vie [53 billets en 2015]

Macaron-copie

Tous ces jours qui ont changé ma vie.

Le jour où je suis née, on m’a probablement regardée avec émerveillement.
On s’est occupé de moi, on m’a baignée, portée, nourrie, amusée, consolée, aimée.
C’est alors, très certainement, que j’ai appris à aimer moi-même.

Le jour où j’ai prononcé mon premier mot, ma vie prit une dimension nouvelle.
Je pouvais enfin communiquer autrement que par des pleurs et je n’ai depuis, pas passé une seule journée sans prendre la parole.

Le jour où j’ai daigné me lever et faire mon premier pas, le monde m’a ouvert ses bras.
J’ai marché, je suis tombée, on m’a relevée, je suis tombée à nouveau, je me suis relevée et je marche encore et encore, sans but parfois, juste pour le plaisir de marcher.

Le jour où j’ai appris à lire et à écrire, les histoires, que je retenais par cœur pour donner l’illusion que j’étais une grande, devenaient mon nouveau terrain de jeu.
Inventer puis écrire, lire et raconter…
Cet immense plaisir ne m’a jamais quittée.

Tous ces jours où j’ai compris que je pouvais faire quelque chose de plus par moi-même m’ont remplie de fierté. Faire mes lacets et les voir tenir toute une matinée, dessiner un bonhomme qui ressemblait vraiment à ce que j’avais imaginé, nager sans bouée ni flotteurs et ne pas couler, descendre une toute petite rue et aller à l’école toute seule, m’acheter un panda en peluche avec « mes » sous que j’avais économisés tellement longtemps.
J’ai rencontré l’homme de la maison, j’ai commencé à travailler, nous avons choisi notre chez-nous, Lapinette est née et dans ce nouveau cadre, ma vie n’a pas tellement changé.
Je parle toute la journée, je marche, j’écris et je raconte, je découvre chaque jour que je suis capable de faire de nouvelles choses par moi-même, je suis entourée de personnes qui m’aiment et que j’aime.

10_back13
Back to the future- Irina Werning

8 commentaires

  1. Oh oui, quel plaisir de se sentir évoluer, nous sommes tous pareils je pense, et si vous avez l’envie d’écrire il ne faut surtout pas vous en priver puisque c’est pour notre plaisir.
    Je suis heureux pour vous de voir que vous êtes parvenue à un bonheur peut être parfait entre votre travail, votre fille et votre époux, c’est super.
    C’est amusant cette manière que vous avez de décrire ce qu’est notre évolution au fil de vie, ça m’a bien plu.
    Je vous souhaite une bonne soirée.
    Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s